LE CHOIX DU TERRAIN

  • Établir une liste de critères

Tout projet commence avec une liste de souhaits. Faites une liste des critères de votre future maison et établissez un ordre d’importance.

Matériau de construction, nombre de chambres, nombre d’étages, piscine, garage attenant, orientation de la pièce de vie, couleur des volets… Le moindre détail pourra influencer votre décision d’acheter ou non un terrain.

  • Se renseigner auprès de la mairie

Avant de trop avancer localement dans votre recherche de terrain à vendre, renseignez-vous auprès de la mairie pour connaître les autorisations et surtout les restrictions en termes de construction de maisons individuelles.

Chaque commune dispose en effet de ses propres règles en matière de style architectural et de matériaux de construction. Dans certains quartiers, vous serez même contraints de respecter le code couleur pour les toits ou les façades.

Si vous avez une idée bien précise de votre maison idéale, autant s’assurer dès le début que cela est compatible avec votre recherche de terrain.

 

  • Bien choisir la localisation

Comme pour les logements existants, la localisation est importante lors de l’achat de votre terrain. Intéressez-vous à l’environnement actuel et futur !

En immobilier, on achète toujours dans l’optique de revendre. Mettez toutes les chances de votre côté en privilégiant les terrains à proximité des écoles, des commerces, des médecins et des transports en communs. Bien évidemment, soyez vigilants à la proximité avec les axes routiers, les chemins de fers, les couloirs aériens et même les champs cultivables alentours qui risqueraient de causer des nuisances et de déprécier votre acquisition.

Rendez-vous plusieurs fois sur place, si possible dans différentes conditions météorologiques. Un gros orage peut vous donner des indications sur la nature du sol, et par conséquent les mesures à prendre si vous achetez ce terrain.

 

  • Choisir son modèle de construction

Qui va réaliser votre projet de construction ? Deux solutions s’offrent à vous :

Acheter un terrain « avec constructeur imposé » : en achetant un terrain avec un constructeur imposé, vous n’avez pas le choix du type de construction n’y des artisans car très souvent les constructeurs ont leurs maison « type » et leurs propres artisans.

Acheter un terrain « libre de constructeur » : en achetant un terrain seul, vous êtes ensuite libre de choisir qui construira la maison de vos rêves : un maître d’œuvre, un architecte, un artisan, un constructeur professionnel et pourquoi pas vous-même.

L’achat d’un terrain peut se faire au sein d’un lotissement. Si cela vous oblige à respecter un cahier des charges pour conserver l’harmonie entre les différentes constructions, l’achat d’un terrain en lotissement offre de nombreux avantages : terrain viabilisé, espaces arborés et vie de voisinage.

 

  • Vérifier le montant des taxes locales

De nombreux acheteurs oublient d’inclure le montant de leurs futurs impôts dans leur projet de construction. Un prix au m² carré bas peut cacher une taxe d’habitation et une taxe foncière élevées !

 

  • Faites-vous accompagner par des professionnels

Construire une maison, ça ne s’improvise pas ! Il faut réfléchir à l’orientation des pièces de vie (pour la luminosité et les économies d’énergie), la taille de la maison par rapport à la taille du terrain, la répartition des pièces, la nature du sol, les solutions d’assainissement, la viabilisation…

Sans oublier le respect des réglementations : plan local d’urbanisme (PLU), occupation maximale des sols (COS), respect des distances par rapport aux limites du terrain, bornage…

N’hésitez pas à contacter plusieurs professionnels, artisans, architectes, géologues, géomètres, constructeurs, pour assurer la réussite de votre projet.

 

  • Rester cohérent avec votre projet

L’ultime conseil quand il s’agit de choisir le terrain pour construire votre maison est de rester cohérent avec votre projet initial. Si vous devez renoncer aux premiers éléments de votre liste de critères, vous prenez le risque de ne pas apprécier de vivre dans votre maison neuve.

La durée moyenne d’un chantier de construction pour une maison individuelle est comprise entre 9 et 14 mois selon les projets. Cette longue attente doit être compensée par une réelle satisfaction de vous installer dans la maison de vos rêves.

  •   Focus sur la viabilisation

Un terrain est dit « viabilisé » s’il est facilement raccordable aux réseaux d’eau potable, d’électricité, de gaz, de téléphone, d’internet et éventuellement au tout-à-l’égout. La viabilisation a un coût – que vous payez soit dans le prix d’achat soit en réalisant des travaux de raccordement après – et elle peut vous donner une information sur le caractère constructible du terrain.